Merci

8 penseurs volontaires se sont prêtés à un premier exercice, lors de l’Agile Open France.

La consigne : durant 20 mn, écrire les émotions contradictoires et formuler l’étonnement qu’elles suscitent à partir d’un mot-clé : « MERCI ». En recourant aux images et aux associations d’idées, et en lâchant tout ce qu’on pense « savoir » ou « devoir savoir ».

À l’issue de ces 20 mn, je collectais cette matière brute, à savoir les mots écrits « au brouillon » par chacun, puis prenais 2h pour composer un texte à partir de ce que j’y prélevais. Le résultat ci-dessous ne comporte qu’une dizaine de mots ajoutés à ceux des participants. En revanche, tout a été coupé et déplacé pour donner cette proposition chorégraphique de mots.

L’inspiration de cet exercice : appliquer à la pensée des exercices de Pina Bausch. À partir de mots-clés ou de questions ouvertes qu’elle posait à ses danseuses et danseurs, elle prélevait dans leurs propositions les gestes qui la touchaient pour les chorégraphier dans un ensemble inattendu, qui exprime la réalité humaine.

Au lieu de recourir au procédé artificiel de la problématisation, on touche comme de l’intérieur ce qui fait le nerf d’un problème philosophique : sa part existentielle d’impossible et d’insoluble.

Voici le texte composé en un temps très limité, en audio et en pdf.